Vous êtes ici : Club Averroes»General»Cannes 2013 : le triomphe d'Abdelatif Kechiche

Cannes 2013 : le triomphe d'Abdelatif Kechiche

C’est fini. Le président Steven Spielberg, et son jury constitué de Nicole Kidman, Daniel Auteuil, Ang Lee, Naomi Kawase, Vidya Balan, Cristian Mungiu, Lynne Ramsay et Christoph Waltz, ont remis la Palme d’or 2013. Et le grand vainqueur du 66ème Festival de Cannes est La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche, qui reçoit donc le trophée suprême. L’histoire d’amour brûlante entre Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, qui a impressionné toute la Croisette, bat d’autres favoris comme Le Passé ou Inside Llewyn Davis de Joel et Ethan Coen – ce dernier film recevant quand même le Grand prix, ou la « Palme d’or bis ».

La France remporte de nouveau le titre suprême cinq ans après Entre les murs de Laurent Cantet. « Je voudrais dédier ce prix, ce film à cette belle jeunesse de France qui m’a beaucoup appris sur l’esprit de liberté », « le vivre-ensemble », ainsi qu’à « une autre jeunesse, de la révolution tunisienne, pour leur aspiration à vivre eux aussi librement, et aimer librement », a déclaré le cinéaste visiblement ému et heureux.

Une adolescente qui s’éveille au désir avec une fille aux cheveux bleus: « La vie d’Adèle » traite avec délicatesse une passion amoureuse entre deux femmes comme rarement abordée au cinéma, portée par un duo d’actrices resplendissant.
Adapté librement de la bande dessinée « Le bleu est une couleur chaude » de Julie Maroh, La vie d’Adèle – chapitre 1 et 2 avait conquis le coeur des critiques dès la fin de sa projection.